04 décembre 2007

Les blogs que je lis: Wide lawns and narrow minds, + les recettes que vous ne ferez jamais!

Comme vous pouvez le voir dans la liste à droite, je lis beaucoup de blogs en anglais, pour plusieurs raisons: d'abord parce qu'un fort pourcentage du web est dans la langue de Shakespear, ensuite parce que c'est une langue que j'adore, et enfin parce que la qualité des blogs américains, australiens ou asiatique est souvent bien supérieure à celle des équivalents français, que ça soit au niveau de l'écriture, des photos ou du contenu. Vous me direz que c'est aussi une question de statistiques: il y a sûrement beaucoup plus de blogueurs américains que français...


Bref, voici un de mes blogs préférés, Wide lawns and Narrow minds (Larges pelouses et esprits étroits). Quand j'ai commencé à le lire, l'auteure y écrivait sur son travail: elle travaillait dans une de ces communautés fermées dont les américains sont friands, une sorte de ville miniature réservée aux riches, clôturée et gardée 24 heures sur 24.

Elle occupait un poste subalterne dans un bureau s'occupant essentiellement de gérer les entrées et sorties de la résidence, de coller des badges sur les voitures etc.

Ses textes, hilarants et très bien écrits, racontaient le quotidien au contact des plus riches que riches, leurs caprices, leurs manies, leurs habitudes, le tout écrit avec une plume trempée de vitriol.
Depuis, L'auteure a quitté ce travail et parle essentiellement de sa famille et de sa vie personnelle, qui vaut aussi son pesant de cacahuètes.

Un petit exemple? Sa mère, issue d'une famille pauvre du sud des Etats-Unis, l'a conçue à 17 ans avec un garçon baptiste qui la quittera rapidement. Au bout de nombreuses péripéties, elle finira par se remarier avec un homme issu d'une famille juive orthodoxe avec lequel elle adoptera d'autres enfants dont un petit garçon noir.

Rien que ça, ça ressemble déjà au début d'un roman, et le doute est soigneusement entretenu: impossible de savoir si Wide lawn est un travail à la Sophie Cale, version écrivain, une histoire vraie romancée ou une pure fiction mais dans tout les cas c'est très agréable à lire.


Pour se rapprocher de la cuisine, l'auteure vient de nous offrir, à l'occasion de la fête de Thanksgiving, un petit bijou sur la cuisine du sud des Etats-Unis.

Elle y décrit des plats difficilement imaginables pour nous autres français, entièrement à base de produits industriels combinés ensemble en des mélanges improbables, et servant d'accompagnement à la dinde traditionnelle pour Thanksgiving.
Ladite dinde est généralement cuite en grande friture, apparemment entière, même si j'ai beaucoup de mal à imaginer comment on peut plonger un oiseau de plusieurs kg dans de l'huile bouillante, mais si vous ne me croyez pas, allez voir ce site!


Une des catégories de plats les plus représentatifs de cette cuisine sont les "casseroles".
Un faux ami si il en est, ce mot ne désigne pas un ustensile de cuisine mais ce que nous appellerions sans doute un gratin: un assemblage de divers ingrédients, d'une sauce et d'un "dessus" (topping) croustillant, cuits au four dans un plat. Notons que les lasagnes peuvent aussi être considérés comme une "casserole"


Pour Thanksgiving, un des accompagnement les plus courants semble être la "green beans casserole", ou gratin de haricots verts.
Les ingrédients de cette casserole sont les haricots verts (probablement en boîte ou surgelés), la sauce constituée par de la soupe aux champignons en boîte, et le topping par des oignons frits tout prêts.
Voici une recette traduite, des fois que vous seriez démangés par l'envie de goûter:


Gratin de haricots verts (green beans casserole)

1 boîte de soupe aux champignons condensée
1/2 tasse de lait
1 pincée de poivre
2 boîtes de haricots verts, égouttés
1 1/3 de tasse d'oignons frits tout prêts


Mélanger dans un plat à gratin la soupe, le lait et le poivre.
Ajouter les haricots verts et 2/3 de tasse d'oignons frits. Mélanger.
Cuire au four à 180° C pendant 30 mn, ou jusqu'à que cela soit chaud.
Mélanger à nouveau, saupoudrer avec les 2/3 de tasse d'oignons restants.
Remettre au four 5 mn jusqu'à que les oignons soient dorés.



Plus étrange encore, les salades: est dénommé salade tout plat froid servi en accompagnement du repas, et constituée généralement d'un mélange d'ingrédients tels que légumes ou fruits cuits ou en boîte, mayonnaise, marshmallow, jello (de la gélatine parfumée et colorée), Miracle whip (une sorte de mayonnaise allégée), Cool whip (une imitation de chantilly artificielle) etc.
Un des exemples cités: la pretzel salad. Constituée d'une couche de bretzel (du style biscuits apéritifs) pilés et mélangés à de la margarine et du sucre puis cuits au four pour former une base, sur laquelle est étalée une couche d'un mélange de cream cheese et de fausse chantilly, et enfin une couche de jello à la fraise et de tranches de fraises congelées.
La recette est ici si ça vous dit...
Sachant que cette "salade" est servie avec le repas et non comme un dessert...
Un autre exemple?
La salade Ambrosia, constituée de segments de mandarines et d'ananas en boîte, de noix de coco râpée, et de mini marshmallow, le tout lié à la fausse chantilly.


Voici la recette


Salade Ambrosia

1 paquet de gélatine à l'orange, préparé et à moitié pris
1 pot de fausse chantilly
1 petite boîte de mandarines au sirop
1 petite boîte d'ananas au sirop
1/2 paquet de mini marshmallow
1/2 tasse de noix de coco râpée

Remuer la gelée à l'orange pour la briser, ajouter les autres ingrédients et bien mélanger.
Réfrigérer plusieurs heures.
Il existe une version avec du pudding instantané à la pistache à la place de la fausse chantilly...
Allez, bon appétit et bonne lecture!

3 commentaires:

Subservient No More a dit…

Merci Merci!! Je peux lire en français et j'aime que vous ayez écrit au sujet de moi en français. Je suis désolé que je ne puisse pas écrire ou orthographier très bien en votre langue. J'espère que c'est correct.

Plume a dit…

Hi Subservient No More!
Thanks for your comment!
Your french is very good!
I hope that when you publish your book it will be translated in french so I can give it to my friends who can't read english...

Gamelle a dit…

Le Sud des Etats Unis, recèle de bien étranges recettes, mais aussi d'autres sublimes. j'ai pris plaisir à étudier celles-ci vers les années 1990 et j'avais découvert les "casseroles", en Louisiane, comme la salade Ambrosia, mais sans marshmallows à l'époque.
Bonne année 2008